Alchemists of the Blue Moon

Quête de la vie éternelle et de la résurrection
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Massacre

Aller en bas 
AuteurMessage
Mona Sakae
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Localisation : Quelque part dnas l'univers ....
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Massacre   Mar 17 Juil - 19:24

Une traînée de sang sur le mur. Deux traînées de sang sur le mur. Elle aurait pu continué à psalmodier ce genre de phrase comme une comptine s'il n'était pas resté encore une personne à éliminer. Personne qu'elle méprisait par dessus tout. Personne qu'elle aurait le plus de plaisir à tuer. Oui. En ce moment, son côté sadique était monté en force. Son regard reflétait sa folie meurtrière, celle qui s'était emparée d'elle depuis quelques jours maintenant.

Son visage était maculé de goutelettes de sang. Du sang des personnes qu'elle avait evincées. Le sang de ses tortionnaires. Il n'en restait plus qu'un. Le chef. Il allait périr dans les moments qui vont suivre. Mais elle irait lentement en besogne. Elle le laisserait souffrir, agoniser. Elle savourerait la douleur qu'exprimera son visage. Elle le regarderait, sourire aux lèvres. Elle le regarderait de haut. Elle le regarderait comme il avait regardé sa famille et le clan paternel. Ils seraient vengés.

Elle fit un pas en avant, lentement. Le bras droit le long de son corps, il tenait son katana. Sa lame était toute souillée de ce sang impur. Mais il n'en restait plus qu'un. Elle n'arrêtait pas de se le répéter. Elle gardait les yeux fixé sur lui. Tout comme il gardait ses yeux fixés sur elle. Mais il y avait une différence dans le regard. Celui de Mona exprimait la haine, le sadisme, et la soif de vengence. Celui de l'homme exprimait la peur, la surprise, et implorait d'être épargné. Un sourire malsain étira les lèvres de la jeune femme. Elle fit un autre pas.


-[ Japonais ]" Tu sens l'odeur de la Mort qui rempli l'endroit ? Entends-tu l'appel de la Mort qui s'adresse à toi ? Je suis là pour accomplir mon destin, mon destin de vengence. Et tu es le dernier maillon de la chaîne. Quand tu seras mort, la boucle sera ... Oui, bouclée. N'est-ce pas magnifique ? Quand tu auras disparu, je pourrai enfin vivre en paix avec moi même. J'aurai vengé tous mes proches. Mais, parlons d'autre chose. De plus ... Réjouissant. Sais-tu somment tu vas mourrir ? Non ? Mais c'est pourtant simple ... "

-" Ne ... Ne fais pas ça, petite. Tu ne .. Tu ne sais pas ce qu'il pourrait advenir après ça ! Tu pourrais le regretter ! Mais moi, en revanche je ... Je ... Je regrette ! Je regrette tout le mal que ce clan à causé au tien. je te le ... Jure ! Eeeeet ..."

-" SILENCE !!! Ne m'adresse plus jamais la parole pour me sortir de telles débilités ! Tu crois que c'est ainsi que tu pourrais obtenir la vie sauve ? Non non non, tu te trompes ... Tu n'auras pas la vie sauve. Ca te va bien de dire que tu es désolé ... Mais maintenant que le mal est fait, tu vas devoir payer. Mais avant tout, je vais te révéler le secret que j'ai caché à mes parents, ainsi qu'au Clan de mon père ... [/Japonais]

Mona allait se servir de l'alchimie. C'était la première fois qu'elle allait en user devant quelqu'un. Mais ce quelqu'un allait mourrir quelques temps après. Mais avant tout, elle allait faire en sorte que sa victime ne puisse pas bouger pendant sa petite démonstration. Ses pas s'accélérèrent. Ils la menèrent face à l'homme. D'un geste rapide, vif, elle sectionna les tendons et ligaments qui se trouvaient dans chaque jambe de l'homme. Ce dernier s'effondra au sol, lâchant un cri de douleur. Comme elle s'y attendait, il voulu se servir de ses bras pour ramper, tenter de se sauver. Dans un mouvement fulgurant, elle se saisit de l'un de ses bras, le faisant s'affaler face contre le plancher. Elle tenait son bras à angle droit par rappotrt à son corps. D'une torsion, elle lui démit l'épaule. Il cria de douleur. Elle exhaltait de plaisir. Elle se laissait envahir par les remugles appeurés de l'homme. Elle fit la même chose avec son deuxième bras. Deuxième torsion. Deuxième cri.

Elle se redressa, et s'éloigna de quelques mètres, tout en restant bien dans son champs de vision. Mona tenait vraiment à ce qu'il asiste à ce petit spectacle. Elle s'agenouilla non loin d'une marre de sang . Elle s'appliqua à la reproduction du cercle qu'elle avait si longtemps observé dans les livres qu'elle avait de cachés dans sa chambre. Une fois tracé,elle le regarda, puis elle leva les yeux vers l'homme au sol, vulnérable au moindre coup. Un rictus se joua sur ses lèvres. Une lueur sadique anima son regard. Elle elle fit claquer ses mains l'une contre l'autre, puis les posa sur les bords du cercle. Des sortes d'éclairs sortirent du sol, tandis que des pics rocheux surtaient du sol, se dirigeant vers l'homme à terre. Un pic traversa son bras droit, un autre la jambe gauche. Mona cessa tout, et se releva, toujours avec cette lueur sadique dans les yeux. L'homme avait poussé une longue plainte déchirante, qui n'avait eu aucun effet sur Mona. Elle se dirigea lentement vers lui, son katana à la main. Elle s'accroupit à deux mètres de lui.


-" [Japonais] Et oui, je suis une alchimiste, mon chou. Seulement tu ne pourras le dire à personne ... Et par ta faute, ou peut être grâce à toi, ma famille ne sera jamais au courant de mes pratiques ... Maintenant je vais être très méchante ... Je vais te faire souffrir et te laisser agoniser longtemps ... Longtemps ... Une seconde te paraîtra une éternité ... Que je n'aimerai pas être à ta place ! "

-" Non ... Non, par pitié ... Jeune fille ... Tu ... Tu n'es pas ... Une criminelle ... ne me tues pas ... Je ..."

-" Je t'ai dit de la fermer !!! Je ne suis pas une criminelle ? Tous les corps étendus devant toi, qui les a tué ? C'est moi ! Et je ne suis pas une criminelle ?! Ha ha ha ha tu me fais bien rire ! Si je suis une criminelle ... Mais toi aussi. Maintenant, je te dit adieu ... Car c'est la dernière parole que tu entendras de moi. Soyannara ! " [/Japonais]


Sans lui laisser le temps de dire quoi que se soit, Mona lui planta la lame de son katana dans la jambe droite. L'homme lâcha un cri de douleur. Elle retira sa lame. Pour la planter plus haut dans la cuisse. Un autre cri de douleur. Qui ravit Mona. Oh oui, elle était contente de le faire souffrir. Et elle n'allait pas s'arrêter là. C'était un homme ? Plus pour très longtemps. Elle visa à peu près, et sa lame se retrouva plantée dans l'entrejambe de l'homme. Ce dernier voulu bouger, mais il ne se fit que plus mal. Des larmes brillèrent au coin de ses yeux, yeux qui imploraient que tout celà cesse.

On avait beau dire, Mona avait quand même un inimum d'humanité. Quand elle vit l'expression du regard de l'homme, qui la suppliait d'en finir rapidement, elle s'y résout. Elle récupéra une fois de plus sa lame. Elle était devenue rouge. Elle l'essuya sur l'homme, qui était tout tremblant. Elle se déplaça, de manière à être à côté de sa tête. Elle leva son katana. Et l'abbatti sur la nuque de l'homme. Un grand craquement résonna dans toute la maison. Le regard vide, Mona récupéra une dernière fois sa lame, et se releva, lentement.


-" [ Japonais] Une traînée de sang sur mon visage ... Deux traînées de sang sur le mur ... " [ /Japonais ]

Elle quitta la maison ainsi, couverte du sang du clan ennemi au sien, le katana à la main, avec lui aussi une traînée de sang sur la lame. Elle s'enfonça dans la forêt qui bordait l'habitation, telle une ombre revenue pour accomplir son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Massacre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentes-toi... ou je te massacre.
» massacre a la tronçonneuse.
» massacre au poulet
» Chevreuil Attaquant un homme ( redoutable )
» [L5A] Samedi 8 octobre - Je maîtriserai un truc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemists of the Blue Moon :: Role-play :: Asie :: Côte Pacifique-
Sauter vers: