Alchemists of the Blue Moon

Quête de la vie éternelle et de la résurrection
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 7 objets du chaos

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward
Alchimiste/Admin
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 30
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: 7 objets du chaos   Jeu 5 Juil - 14:17

Dans cette histoire, des objets furent cachés dans le temps. Ces trésors censés apporter le chaos sur le monde furent créés. Dans l'Égypte Antique, autrefois, le pharaon représentait le Divin. En sa présence, tous lui devaient fidelité absolue et dévouement. Des prêtres lui étaient désigné pour assurer sa protection. Ces prêtres recevaient une formation magique du pharaon afin qu'ils deviennent alchimistes de talents. On les nommait plutôt combattants énergétiques. L'énergie était un pouvoir qui avait été donné par une civilisation éteinte. Les luttes de pouvoir se faisaient par duel d'énergie. En secret, les prêtres de Ramsès avaient reçus des objets incroyables. Ce qui fut caché du monde, c'est que les prêtres avaient aussi découvert quelque chose de bien plus meurtrier grâce à ces "amis": la Pierre Philosophale, que l'on nommait Pierre de Râ. Celle-ci leur conféra pouvoir absolu, mais son pouvoir les consuma aussi. Les secrets de la Pierre furent tout de même conservés pour que les générations futures de prêtre puissent continuer à la créer. Les objets furent au nombre de 7, tous créés à partir de l'or : Une magnifique épée, une cape faite de toison d'or, une amulette enchantée, un heaume parfait, des bottes ornées d'ailes de phénix, un bouclier miroir et un gobelet incrusté des plus belles pierres précieuses. C'est dans ce dernier objet que la Pierre Philosophale était conservée. Ceux-ci pouvaient apporter le chaos et la destruction, mais les prêtres s'en fichèrent bien. En fait, chacun des objets avait un pouvoir qui lui était propre, mais aussi une malédiction. Chacune des merveilles cachaient un péché capital : La colère, l'envie, la luxure, l'avarice, la gourmandise, la fierté ou la paresse. Mais un jour, les prêtres se rebellèrent. J'en faisais partie, de ces prêtres. 3 de mes compagnons furent tués, pour avoir voulu protéger Ramsès. Sur 6 prêtres, il n'en restait que la moitié. Pour ma part, j'étais fidèle à mon roi, mais les deux autres n'avaient plus que faire des ordres. L'un d'eux fut tué par l'épée légendaire du pharaon. L'épée, on la nommait Caledfwlch, l'épée de la colère, nom qui fut reprit par les celtes bien des siècles plus tard. On la nomme maintenant : Excalibur. Pour ce qui fut de l'autre traître, il s'enfuit et personne ne le retrouva jamais. Il emporta avec lui le heaume. On raconte que le scélérat prit la fuite et qu'il se retrouva au Nord. Le pharaon décida alors qu'il en avait assez de ces objets maléfiques. Il me fit retirer le mien qui était la cape faite de la toison. Lorsqu'un ami voyageur se présenta, il lui demanda d'aller cacher les objets à des endroits sûrs, mais aussi dans les plus beaux qu'il verrait de sa vie. Le grand conquérant s'éxécuta. Alexandre le Grand cacha chaque objet dans un endroit magnifique et sécurisé, transportant chaque objet dans un sac de lin, pour ne pas succomber à ses effets destructeurs. Pourtant, chaque objet qui avait été placé bien loin des regards réapparurent au grand jour pour semer le chaos. Où sont-ils, personne ne le sait, excepté son possesseur.

1. Excalibur : Épée de légende dite détenue par le roi Arthur. On la décrit comme une épée si forte que seul les élus du Temps ont droit de la porter. On constatera au cours de l'Histoire qu'elle appartenue à Ptolémée 1er, qui la donna à Alexandre le Grand, qui, au lieu de la déposer dans la main de la Statue de Zeus, la garda et alla conquérir le monde, et que César la lui déroba. À la mort du grand empereur, elle aurait été placée dans un socle de pierre que le roi Arthur fut seul à déjouer. L'épée disparait dans les données du temps avec Arthur Pendragon. On raconte qu'elle aurait été volée et que le possesseur aurait disparu. Une certaine Liane Reva...
-Bénédiction : Force incroyable fournie à son utilisateur.
=Péché : Colère
[Possesseur : Liane Reva]

2. Collier d'Harmonie : Collier ayant comme pendentif une pierre précieuse bleue comme la mer. Dans la mythologie grecque, on dit qu'il fut forgé par le dieu Hephaïstos pour être remis à la déese Harmonie à l'occasion de son marriage. Il fut jadis porté par la prêtresse Isia jusqu'à sa mort, où le collier fut placé dans les Jardins Suspendus de Babylone. Il serait réapparu en Grèce par un soldat spartiate qui aurait été assassiné mystérieusement lors d'une guerre avec les romains. On sait aussi qu'il aurait appartenu à Catherine de Médicis bien des siècles plus tard, alors qu'elle se trouvait en Italie. Ce serait un militaire anglais qui aurait subtilisé le joyau avant de retourner chez lui. De voyage vers le Nouveau Monde, son bateau aurait fait rencontre d'un navire espagnol et ce serait une jeune capitaine qui en aurait finalement hérité. C'est donc à Taranis Halal qu'il appartient désormais.
-Charme(pour un homme)/Beauté(pour une femme)
=Luxure
[Taranis Halal]

3. Toison d'or de Jason : Cape faite à partir de cette toison, dont la convoitise fut grande. Plusieurs sont dits pour avoir péri à avoir essayé de l'obtenir. Elle a appartenu à Adrian Riolu, mais elle fut confiée à Alexandre le Grand lors de la trahison de deux prêtres de Ptolémée. Ce dernier la plaça dans le temple d'Artemis. On raconte qu'il aurait mis un dragon pour empêcher quiconque de la prendre. Ce fut finalement un jeune héro qui la reprit au péril de sa vie. Dans la mythologie grecque, on le nomme Jason, mais pour les égyptiens, il reste tout simplement Adrian le prêtre magicien.
-Capacité de réflexion accrue
=Avarice
[Adrian Riolu]

4. Coupe du Saint-Graal : Coupe en or ornée de bijou. On la croit comme magique et divine et plusieurs quêtes religieuses l'ont en son centre. C'est en elle que l'on contienait la Pierre Philosophale, ou le Graal lui-même. Elle appartenait au prêtre Muharm avant qu'il ne meurt tragiquement dans la trahison des prêtres. Alexandre le Grand se la voit confiée par Ptolémée et la place dans la main du Colosse de Rhodes. Elle reste en place jusqu'en 600 de notre ère quand les arabes envahissent la ville de Rhodes. Ceux-ci volent la Coupe et l'emportent avec eux jusqu'à Jérusalem. La religion catholique la décrit dans ses textes, notamment la Bible, comme un objet sacré, contenant le Saint-Graal. On le nomme sous diverses choses au cours de l'Histoire. Lorsque les croisades emmènent les croyants à la dérober, elle atterit finalement dans les mains des espagnols, qui l'emportent avec eux au sud de l'Amérique. C'est dans des temples azthèques qu'elle disparait finalement pendant des siècles. C'est un américain qui la redécouvre et un riche seigneur qui lui achète. Maintenant, c'est Ayken qui la détient.
-Richesse assurée
=Gourmandise
[Ayken]

5. Bottes d'Hermès : Bottes de légendes ayant de petites ailes sur leur côté. On dit que le détenteur de ces bottes était le messager Hermès et qu'elles permettaient au dieu de transporter les âmes défuntes au paradis. Les bottes appartenaient au prêtre Kirian, mais son assassinat obligea Ptolémée à les confier à Alexandre le Grand. Celui-ci décida de les placer dans le Phare d'Alexandrie. Après, l'Histoire ne dit pas ce qui en est advenu. On racontre souvent l'histoire d'un chat botté qui aurait parcourut milles lieues avec ces bottes et d'un jeune homme s'étant battu avec un géant, mais il est probable que ce ne sont que des légendes urbaines...Il est possible de croire que les bottes étaient toujours là, dans le caveau jusqu'à sa reconstruction au 15e siècle, puisqu'elles réapparaissent soudainement lors de la Révolution Française au pied du roi, qui fut décapité sur la place publique. C'est suite au Coup d'État du 18 brumaire que Napoléon prendra le pouvoir, portant les bottes à son pied. Suite à cela, étrangement, l'Empereur commence à se bâttir une grande armée et se protège de plus en plus...C'est sur l'Île Ste-Hélène que les bottes disparaissent lorsque Napoléon 1er meurt suite à sa déportation, d'un empoisonnement à l'arsenic. Il est encore à déterminer ce qu'il advint des bottes de 100 lieues, ou bottes d'Hermès...Les légendes racontent que lors de la récupération de la dépouille de l'Empereur français, un officier s'en serrait emparées et qu'il les aurait passé à travers les générations de père en fils, en secret du monde.
-Vitesse et marchandage accrus
=Envie
[Franz Eirswatsein]

6. Égide : Bouclier mythologique ayant servi à tuer Médusa. Il avait appartenu au prêtre Shrikion, qui s'allia avec un autre prêtre pour renverser le pharaon. Ptolémée le mit à mort et confia le bouclier à Alexandre le Grand, qui le plaça dans le Mausolée d'Halicarnasse. C'est là que, des années plus tard, Persée trouva le bouclier. Dans la mythologie, on raconte qu'Athéna avait remis Égide à Persée afin qu'il tue Médusa. Elle le laissa donc dans cet endroit, au sud de la Turquie, avant de repartir vers la Libye. Lorsque sa tâche fut accomplie, nul ne sait ce qu'il advint du bouclier jusqu'au jour où un nouveau héro apparut. C'est avec Achille qu'on revit le bouclier apparaître. Nous connaissons tous l'Histoire de la ville de Troie et de ses héros jusqu'à ce qu'Achille soit abattu d'une flèche au talon. Par la suite, le bouclier est emporté par son meurtrier jusqu'en Chine. Il est passé d'empereur à empereur durant des dynasties et aide au triomphe sur les Mongoles. C'est à son effigie que l'on construit la Grande Muraille, parce qu'on le considère comme Bouclier Ultime. Après cette victoire, nul n'entend plus vraiment parler du bouclier légendaire. Les chercheurs de cet objet diront qu'il s'est perdu dans les antiquités du moyen-âge, vendus à de riches propriétaires. Nul ne sait où il se cache maintenant, excepté son possesseur, un jeune alchimiste en ayant hérité d'un riche oncle voyageur. Un jeune du nom de Rain.
-Défense ultime
=Paresse
[Rain Kael]

7. Heaume d'Hadès : Casque magique créé par le dieu Hadès, dit comme rendant invisible son porteur. Le prêtre qui le portait était le traître à l'origine de la séparation des objets. Son nom reste perdu dans les textes, tout comme lui-même. On dit de lui qu'il aurait fuit au Nord de l'Europe et qu'il aurait fondé un peuple terrible. On ne sait toujours pas ce qu'il est advenu de ce malfaiteur.
-Invisibilité
=Fierté
[Zanth]


~>La Pierre Philosophale, ou Saint-Graal, ou Pierre de Râ : Pierre divine dont sa création reste encore un mystère aux alchimistes et scientifiques. On dit d'elle qu'elle existe ou qu'elle n'est que mythe. Dans l'Histoire, on raconte que des alchimistes seraient parvenus à la créer, se rendant immortels et pouvant changer n'importe quel métal en or. L'alchimiste le plus connu qui aurait réussi réside en Nicholas Flamel et sa femme Perenelle. Sa création survient au tout début de la civilisation avec une civilisation perdue, les atlantes. Il est toujours impossible de savoir ce qui aurait causé leur destruction, mais il est possible qu'elle ait eu un lien avec les objets du chaos. On raconte dans des textes anciens que les survivants auraient migrés vers les terres intérieures dans une petite île qu'est maintenant la Crête. Comme les crétois étaient marchands, ils auraient fait un pacte avec les égyptiens, donnant le secret de la Pierre contre le secret de l'écriture. C'est donc sur un disque, à Phaistos, que sera écrit le secret de la Pierre Philosophale. Ce disque est encore à déchifrer dû à son manque de sens...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluemoon.keuf.net
 
7 objets du chaos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Etagère] Chaos Theorie par Manuel Welsky
» Objets décalés
» ASTUCES et CONSEILS d'entretien objets decodesign
» [Rech] Conseil en réalisation d'images d'objets
» [Exposition] Molo sur le destroy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemists of the Blue Moon :: Hors-Jeu :: Histoire, règles et classes-
Sauter vers: